Entendre les mouvements de son corps

Le Lac de Ruwenzori. 1995. Vicky Colombet
Le Lac de Ruwenzori. 1995.
Vicky Colombet

Le travail proposé est basé sur la capacité d’apprentissage du cerveau et la plasticité du système nerveux.

Sensations- perceptions-pensée-action au service du changement et de l’adaptation, en lien étroit avec le squelette (lieu de mémoire) et la musculature.

Vous êtes placé dans un contexte original et différent de votre quotidien ; de cette manière votre cerveau a la possibilité d’opérer le changement. La sensation permet l’ajustement de l’action. Ainsi l’adaptation est possible d’une manière dynamique pour réaliser les intentions en évitant les actions répétitives et/ou compulsives.

Comment être « corporellement responsable » et son propre professeur ?
Selon Feldenkrais, le moyen le plus accessible pour prendre conscience de soi est le mouvement. C’est donc à partir d’explorations dans l’unité du corps, guidé par la voix de l’animateur, au gré de mouvements simples et parfois divertissants, réalisés sans effort et lentement, que les participants rechercheront un meilleur «usage de soi ».
Concrètement les séances se déroulent en groupe selon trois phases : allongé chacun(e) constate ce qu’il est, ce qu’il ressent ; il (elle) apprend ensuite à son rythme un mouvement en diverses positions (couchée, assise, debout, à quatre pattes), entrecoupé de moments de repos pour permettre au cerveau d’intégrer les informations ; enfin, il (elle) dresse le bilan de ce qui a changé au cours de la séance.