Apprendre à s’occuper de sa santé

Notre santé c’est ce qui existe avant que nous ayons besoin de nous soigner. Or, nos conditionnements nous mènent à ne la découvrir que pour la retrouver, lorsque déjà nous l’avons perdue.

Ce que la société d’aujourd’hui nomme système de santé n’est qu’un système de soin dont le bur est de nous faire retrouver ce quelque chose que nous perdons sans cesse, mais dont nous ne sommes jamais vraiment conscients.

Nous avons donc besoin d’apprendre à découvrir ce qu’est la santé, en quoi elle consiste dans notre organisation au quotidien pour mieux découvrir comment la préserver, l’entretenir ou la retrouver… et tenter de ne plus la perdre -sans garantie  car nous sommes vivants et humains-. Loin de proposer des « miracles » thérapeutiques, à l’opposé de ces courants mécanistes qui cherchent à tout guérir, la « méthode Feldenkrais » est une invitation à entrer, par la porte du mouvement, dans la perception raffinée de ce subtil équilibre qui pourrait définir l’état de bonne santé.

Pour cela, il faut rompre avec la passivité et devenir acteur des changements nécessaires; nous avons sans cesse à réinventer notre rapport à la santé parce que la vie elle-même n’existe que dans la perturbation de ce fragile équilibre.

Apprenons donc à nous occuper de nous-mêmes avant que d’autres ne s’en occupent. Apprenons à nous faire du bien quand tout nous invite à ignorer notre territoire somatique

                                                                                           Xavier Lainé